COMMANDITAIRES PLATINE
AATech Scientific Inc. logo Reinforced Earth logo Klohn Crippen Bergen logo Thurber Engineering LTD. ConeTec logo Golder Associates logo Atlantic Industries Limited logo Stantec logo BGC logo Major Drilling logo DST Consulting Engineers logo Menard logo Nilex logo Clifton Associates logo Trek Geotechnical logo

Cours intensifs et ateliers

GéoOttawa 2017 est heureuse d'offrir les cours intensifs et ateliers suivants au Centre Shaw le dimanche 1er octobre, dans le cadre du programme officiel de la conférence :

Pour vous inscrire à un cours intensif ou à un atelier, veuillez consulter la page Inscription des délégués.

Les cours intensifs et ateliers seront donnés en anglais seulement. GéoOttawa 2017 se réserve le droit d'annuler un cours intensif/atelier si le nombre minimum de participants n'est pas atteint. En cas d'annulation, les participants seront avisés par courriel et se verront offrir de participer à un autre cours/atelier ou un remboursement intégral.


SC1 - Geotechnical Engineering for Trenchless Technology Projects (La géotechnique pour les projets de technologie sans tranchée)
Formateur : Dr Mark Knight, Masoud Manzari
Date : Dimanche 1er octobre 2017 
Heure : De 8 h à 17 h
Coût : Avant le 31 juillet – 425 $ (étudiants – 200 $); à partir du 31 juillet – 475 $ (étudiants – 225 $)

L'utilisation de méthodes de construction sans tranchée pour l'installation de conduites souterraines pour les projets gaziers, ainsi que d'aqueduc et d'égout est devenue une alternative éprouvée et acceptée par l'industrie à la réalisation d'ouvrages enterrés en tranchée ouverte et couverte. Le succès ou l'échec de projets de construction sans tranchée est souvent lié à la compréhension qu'ont les concepteurs et les entrepreneurs des conditions du sol.

Ce cours intensif sera axé sur le rôle du géotechnicien ou de la géotechnicienne dans des projets de construction sans tranchée et par rapport aux normes de l'industrie et aux pratiques exemplaires. Il fournira également de l'information sur les responsabilités et risques potentiels, ainsi que sur la façon dont ils peuvent être réduits. Des exemples d'études de cas réelles seront utilisés pour démontrer comment créer un projet réussi et comment de mauvaises pratiques géotechniques peuvent augmenter le risque de litige et/ou de réclamation d'entrepreneur.

À propos du formateur :
Le Dr Mark Knight est membre du corps professoral du département de génie civil et environnemental à l'Université de Waterloo, où il donne des cours conduisant à un premier diplôme et du niveau supérieur sur la géotechnique, la conception de conduites et la construction sans tranchée. Il est le directeur général du Centre for Advancement of Trenchless Technologies (CATT), également à l'Université de Waterloo, ainsi que membre de l'équipe d'experts en matière d'eau de la Banque mondiale.

Au cours des 15 dernières années, le Dr Knight a créé un programme de recherche complet dans le domaine de la construction de conduites sans tranchée et est reconnu comme un expert international. Il a participé à la conception et à la construction de projets sans tranchée difficiles, a créé des programmes de conception sans tranchée de pointe dans l'industrie, et ses services d'expert technique ont été retenus dans le cadre de plusieurs litiges nord-américains. Avant d'entamer ses études de doctorat à l'Université Queen's, il a travaillé comme géotechnicien pendant plusieurs années. L'expérience du Dr Knight dans les milieux universitaire, ainsi que des services-conseils et des litiges lui permet d'offrir des perceptions uniques sur le rôle des géotechniciens dans les projets sans tranchée.


SC2 - Liquefaction Analysis & Seismic Remediation of Dams (L'analyse de la liquéfaction et la modélisation sismique de barrages)
Formateurs : Georgia Lysay, Dr. Tareq Salloum, Bill Chin, Neil Singh, Keith Viles, Dr. Joe Quinn et Rick Friedel
Date : Dimanche 1er octobre 2017 
Heure : De 8 h à 17 h
Coût : Avant le 31 juillet – 425 $ (étudiants – 200 $); à partir du 31 juillet – 475 $ (étudiants – 225 $)

Ce cours intensif présentera un aperçu de l'analyse des aléas sismiques et des évaluations de la liquéfaction liées à la conception, au fonctionnement et à l'entretien d'un barrage. Il comprendra une discussion sur la caractérisation de site, l'évaluation du risque, l'analyse des déclencheurs de liquéfaction, l'analyse de la déformation et la caractérisation des conséquences de la liquéfaction. On traitera également de mesures correctives et d'amélioration du sol. Des histoires de cas de restauration de barrage seront présentées.

À propos des formateurs :
Le cours sera donné par un groupe d'ingénieurs et de propriétaires de barrage, y compris d'éminents professionnels de l'industrie dans le domaine de l'analyse de la liquéfaction et de la modélisation sismique. Les présentateurs comprennent :

  • Georgia Lysay (Freeport McMoRan, Phoenix)
  • Dr. Tareq Salloum (Ontario Power Generation, Niagara-on-the-Lake)
  • Bill Chin (Klohn Crippen Berger, Calgary), un géotechnicien ayant plus de 35 ans d'expérience en analyse, conception, construction et évaluations de sécurité d'importants barrages en remblai.
  • Neil Singh (Klohn Crippen Berger, Vancouver), un géotechnicien ayant plus de 25 ans d'expérience en conception de barrages de mine et de gestion de l'eau, y compris en analyse scientifique de la stabilité et en restauration de barrages dans des zones hautement sismiques.
  • Keith Viles (Klohn Crippen Berger, Sudbury), un ingénieur civil ayant plus de 15 ans d'expérience en conception, construction, entretien et exploitation de barrages dans l'industrie minière, y compris une grande expérience en amélioration des mesures de protection parasismique pour les bassins de résidus.
  • Dr. Joe Quinn (Klohn Crippen Berger, Calgary), un ingénieur en géologie ayant plus de 15 ans d'expérience en conception et en surveillance de digues de résidus de sables bitumineux et de rétention d'eau.
  • Rick Friedel (Klohn Crippen Berger, Vancouver)


SC3 - Geomechanics, Shale Gas, and Geopolitics (La géomécanique, le gaz de schiste et la géopolitique)
Formateur : Dr Maurice Dusseault
Date : Dimanche 1er octobre 2017 
Heure : De 8 h à 17 h
Coût : Avant le 31 juillet – 425 $ (étudiants – 200 $); à partir du 31 juillet – 475 $ (étudiants – 225 $)

Ce cours intensif d'une journée comprend des présentations sur la géoscience appliquée et la géomécanique de l'exploitation du gaz de schiste, et la dernière heure est consacrée à la politique relative à l'exploitation du gaz de schiste au Canada et à ce que l'avenir peut réserver. Il donnera un aperçu général des questions techniques et politiques liées au gaz de schiste, de questions géoscientifiques à des questions géomécaniques et environnementales.

Le cours traitera du moratoire sur la fracturation hydraulique dans les provinces de l'Atlantique, particulièrement de ses risques réels et supposés, ainsi que des fausses représentations politisées du risque. Les avantages de l'exploitation du gaz naturel ignorés dans la cacophonie associée à la fracturation hydraulique seront présentés, démontrant que le Canada peut en bénéficier tout en améliorant les résultats en matière de santé dans le monde entier et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. L'objectif est de clarifier les aspects techniques et socioéconomiques relatifs au débat difficile sur l'exploitation gazière.

À propos du formateur :
Professeur de géologie de l'ingénieur au département des sciences environnementales et de la Terre à l'Université de Waterloo, le Dr Maurice Dusseault est un chercheur et un éducateur de renommée internationale dans le domaine de la géomécanique en profondeur. Il a publié plus de 550 articles complets sur différents sujets relatifs à la géomécanique, axés généralement sur des processus en profondeur, comme la séquestration du CO2, la géomécanique pétrolière et gazière, la fracturation hydraulique, l'énergie géothermique et l'élimination des déchets liquides et solides en profondeur. Au cours des cinq dernières années, il a participé à tous les groupes de discussion importants sur le gaz de schiste et la fracturation hydraulique au Canada et a agi à titre de conseiller pour des gouvernements et des sociétés.


SC4 - Advanced Construction Dewatering (L'assèchement avancé aux fins de construction)
Formateurs : Stephen Di Biase et Russell Thomas
Date : Dimanche 1er octobre 2017  
Heure : De 8 h à 12 h le midi
Coût : Avant le 31 juillet – 425 $ (étudiants – 200 $); à partir du 31 juillet – 475 $ (étudiants – 250 $)

Le contrôle des eaux souterraines est essentiel pour les projets de construction nécessitant de creuser en dessous de la nappe phréatique. Le propriétaire et l'entrepreneur se fient à l'hydrogéologue/au géotechnicien/à la géotechnicienne pour analyser et établir les conditions du sol local, les exigences en matière d'assèchement et les options d'élimination des eaux souterraines. Des rapports techniques comportant une caractérisation inexacte ou des directives vagues peuvent mener à des réclamations contractuelles, à des retards et à des dépassements de coûts de construction excessifs. Ce cours intensif examinera :

  • Les études sur le terrain de référence et les facteurs importants requis pour soutenir la conception d'un système d'assèchement;
  • L'estimation et la description des exigences en matière d'assèchement pour un projet;
  • L'élaboration de spécifications d'assèchement à des fins contractuelles;
  • Les capacités et contraintes de différents systèmes d'assèchement (puisards, tuyaux d'échappement, puits, puits profonds);
  • L'installation et l'utilisation d'un système d'assèchement;
  • Les systèmes de traitement des eaux souterraines couramment utilisés et les considérations relatives à leur conception;
  • Des études de cas; ceux qui ont bien été et ceux qui n'ont pas bien été.

Ce cours est conçu pour les scientifiques, ingénieurs et autorités chargées de la réglementation actifs ayant des connaissances et une expérience préétablies concernant l'assèchement de chantiers de construction. Les personnes qui devraient assister à ce cours sont celles qui désirent élargir leurs connaissances au-delà des concepts de contrôle des eaux souterraines de base et acquérir une compréhension avancée des rapports techniques, ainsi que de la conception et de l'utilisation de systèmes d'assèchement.

À propos des formateurs :
Stephen Di Biase, géo. est hydrogéologue et chef de projet chez Aquatech Dewatering Company. Ses 18 ans d'expérience en services-conseils hydrogéologiques comprennent des analyses sur le terrain pour un approvisionnement en eaux souterraines à grande échelle, l'assèchement de chantiers de construction et des projets de recharge d'eaux souterraines artificielles. Il a de vastes connaissances en évaluations d'assèchement de chantiers de construction, en conception de système de contrôle des eaux souterraines, en cartographie des aquifères et en soutien technique pour les réclamations en matière de construction liées au contrôle des eaux souterraines.

Russell Thomas est vice-président de la division de l'assèchement d'Aquatech et compte plus de 17 ans d'expérience en gestion de projet et en ingénierie relativement à l'assèchement de chantiers de construction en Amérique du Nord. M. Thomas est technicien en puits d'eau adjoint autorisé auprès du ministère de l'Environnement de l'Ontario et a conçu, estimé ou géré des contrats d'assèchement se chiffrant à plus de 20 millions $ dans les secteurs industriel, commercial, institutionnel et résidentiel ainsi que dans les domaines des égouts, des tunnels et des infrastructures.


SC5 - Fundamentals of Aquifer Test Interpretation (Les principes de base de l'interprétation de l'essai de nappe)
Formateur : Christopher J. Neville
Date : Dimanche 1er octobre 2017 
Heure : De 13 h à 17 h
Coût : Avant le 31 juillet – 225 $ (étudiants – 100 $); à partir du 31 juillet – 250 $ (étudiants – 125 $)

Ce cours intensif est structuré comme une série de conférences qui comprennent les fondements de l'interprétation de l'essai de nappe et des discussions approfondies sur des études de cas. Il adopte une approche rigoureuse, mais pratique qui va au-delà des rouages de l'interprétation de l'essai de nappe pour se concentrer sur ses aspects essentiels : le diagnostic relatif à la réaction de la nappe, l'estimation des propriétés représentatives de la nappe et l'évaluation de la fiabilité des estimations des paramètres. Ce cours n'est pas consacré à une trousse d'interprétation informatisée en particulier, mais de telles méthodes seront utilisées pour démontrer certains des concepts.

Le cours commencera avec un examen approfondi du modèle de Theis relatif à la réaction de la nappe au pompage. Cet examen mènera à une discussion sur l'interprétation des essais de pompage de nappes réelles (lire « hétérogènes »). La présentation comportera une étude de cas illustrant comment les essais de pompage ne devraient pas être interprétés. Le cours se terminera avec une discussion sur les mesures pouvant être prises pour maximiser la fiabilité de l'interprétation des essais de nappe.

Les participants recevront des notes de cours détaillées complètes. Ces notes visent à être des documents techniques officiels qui serviront à une autoformation subséquente.

À propos du formateur :
Christopher J. Neville, M.Sc., ing. est associé chez S.S. Papadopulos & Associates, Inc. et a plus de 25 ans d'expérience à titre de professionnel des eaux souterraines. Il se spécialise dans l'interprétation de données hydrogéologiques et la conception et l'application de techniques analytiques et numériques pour analyser les problèmes des eaux souterraines dans des milieux poreux fracturés et granulaires complexes. Un élément majeur de son travail est l'examen par des pairs tiers. M. Neville a reçu son baccalauréat en génie (civil) en 1985 de l'Université McGill et sa maîtrise ès sciences (sciences de la Terre) de l'Université de Waterloo en 1992.


SC6 - Advanced Geotechnical Laboratory Testing in Practice
Formateurs : Dr. Nasseri-Moghaddam, Michael Braverman
Date : Dimanche 1er octobre 2017
Heure : De 8 h à 17 h
Coût : Avant le 31 juillet - 425 $ (étudiants - 200 $); à partir du 31 juillet - 475 $ (étudiants - 225 $)

This practical course will assist participants to understand the fundamentals of advanced geotechnical testing and its applicability under various conditions. Furthermore, it will enable participants to make informed decisions regarding the risks associated with lack of sufficient subsurface information.

In geotechnical engineering, in-situ and/or laboratory tests are extensively utilized to study soil behavior. Common laboratory testing includes relatively simple tests such as moisture content, gradation and Atterberg limits. However, as geotechnical projects get more complex and the risks associated with the projects increase, more reliable measurements are required to obtain the parameters directly. Advanced laboratory tests (consolidation, triaxial tests and direct shear test) provide a promising tool to obtain these parameters. These tests enable practitioners to measure specific parameters under controlled stress/strain boundary conditions. However, the results of these tests are very susceptible to the sample quality, boundary conditions that the samples were subjected to (during extraction, transportation, and preparation), stress/strain conditions/rates during testing and the data extraction and analysis methods. Therefore, it is crucial to have in-depth understanding of the test procedures and obtained results prior to use them in the design.

This course is designed to introduce the fundamental concepts of advanced laboratory testing and its use in modern geotechnical engineering works. The focus of the course will be on one dimensional consolidation testing/various types of triaxial testing and shear box testing. After completion of this course the participants will be able to:

  • Better understand the significance of advanced laboratory testing in geotechnical engineering
  • Apply their knowledge in designing optimized scope for geotechnical laboratory testing
  • Manage project risks by obtaining reliable subsurface information by means of advanced laboratory testing
  • Evaluate the results of the carried-out tests and assess the reliability of the results

À propos des formateurs :
Ali Nasseri-Moghaddam, Ph.D. P.Eng. is a senior geotechnical/structural engineer with GHD and has over 20 years of experience in related engineering fields in Canada, the United States and overseas. He has been involved in the design, investigation, management, and construction of versatile projects including dams and hydraulic structures, water networks, trunk sewers, subway stations, wind turbines, landfills, slope stability evaluations, geotechnical field and laboratory investigations, and structural design of foundations and retaining structures and sheet piles. His specialization and expertise is in seismic site assessment, liquefaction analysis, and site characterization using laboratory data and geophysical methods, and numerical modelling. In the past 10 years Ali was involved in the development and advancement of specialized laboratory testing programs including triaxial and consolidation tests, and shear box tests.

Michael Braverman, B.Sc., M.Sc. is a Geotechnical Specialist with over 25 years experience in geotechnical, geophysical, material testing, and pavement design/construction/reconstruction. He has over 20 years experience in specialized laboratory testing in Canada and overseas. In the past 8 years, Mr. Braverman was responsible for the development, operation and management of GHD's high complexity soil laboratory in Waterloo, Ontario. He has widespread experience in industrial, residential, and mining projects, and analyses and interpretation of instrumentation data. He has extensive experience with geotechnical engineering and laboratory testing projects in and around Yellowknife and the surrounding communities as well as remote mining sites, Distant Early Warning sites (former US military sites), and the MacKenzie gas pipeline.


Atelier 1 - Research in the Geotechnical and Geoscience Fields: Tools and Tips to Improve the Sector's Performance (La recherche dans les domaines de la géotechnique et de la géoscience : outils et conseils pour améliorer la performance du secteur)
Organisé par le Conseil de recherche en géotechnique de la Société canadienne de géotechnique
Coordonnateur : Dr Bruno Bussière, président du Conseil de recherche en géotechnique
Date : Dimanche 1er octobre 2017 
Heure : De 13 h à 16 h 30
Coût : Avant le 31 juillet – 150 $ (étudiants – 50 $); à partir du 31 juillet – 175 $ (étudiants – 75 $)

Le principal objectif de cet atelier d'une demi-journée est de donner aux chercheurs en géotechnique et en science géologique de l'information qui permettra d'améliorer la performance de la recherche dans ce secteur. Pour atteindre cet objectif, des représentants d'organismes de recherche gouvernementaux présenteront un aperçu des programmes de recherche offerts aux communautés géotechnique et géoscientifique. L'accent sera mis sur la subvention de recherche et développement coopérative, la subvention de partenariat stratégique (pour les projets ou un réseau), avec une courte description d'autres programmes de recherche qui pourraient intéresser les chercheurs en géotechnique et en géoscience. Ensuite, certains chercheurs présenteront les principaux éléments d'une proposition de recherche réussie pour les différents programmes de recherche.

Des outils et des conseils seront donnés pour différentes situations qui touchent tant les chercheurs en début de carrière que les chercheurs expérimentés. L'atelier traitera également des principaux défis auxquels un jeune professeur fait face lorsqu'il élabore un programme de recherche. On se concentrera sur la façon de déterminer les domaines de recherche prometteurs et de les sélectionner, en fonction de l'éducation, de l'expertise et de l'expérience de chacun. L'importance d'établir des relations solides avec des partenaires industriels sera soulignée. Les principales difficultés relatives à la formation d'un personnel hautement qualifié seront discutées. La divulgation des résultats de recherche pour optimiser la visibilité et le transfert technologique sera également abordée durant l'atelier.

À propos du coordonnateur :
Le Dr Bruno Bussière est professeur (depuis 1998) et le directeur de l'Institut de recherche en mines et environnement à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Il est le titulaire de la Chaire industrielle CRSNG Polytechnique-UQAT en environnement et gestion des rejets miniers (2014-2019). Ses activités d'enseignement et de recherche sont principalement liées à la géotechnique minière et à l'hydrogéologie, y compris aux modèles constitutifs et numériques de l'écoulement à non-saturation dans les sols et déchets miniers, à la caractérisation des résidus et au comportement des remblais, aux aspects hydrogéotechniques de l'élimination des déchets miniers, à la séparation des minéraux dans les résidus et aux méthodes de restauration pour les sites d'élimination de surface, y compris le contrôle du drainage minier acide et du drainage neutre contaminé.

Les conférenciers durant l'atelier comprendront des membres du personnel du CRSNG (personnes à déterminer), le Dr. Paul Simms de l'Université Carleton, le Dr. Craig Lake de l'Université Dalhousie et d'autres.